lundi 4 janvier 2016

Le phénomène d'ubérisation

Philippe Peret vous propose de découvrir ce que désigne ce terme que l’on a beaucoup entendu ces derniers temps et qui a été source de nombreuses polémiques.


D’où provient ce terme et que désigne-t-il ?

C'est avec l'arrivée d'une saga d'agents économiques comme Blablacar, Airbnb ou Uber (dont le néologisme est inspiré) et l'avènement du "tout numérique" qu'est apparu le terme d'ubérisation. Ce phénomène désigne la mise en relation entre clients et entreprises via une plateforme numérique gérée par une startup. On assiste donc à un nouveau modèle économique marqué par l'intervention de ces nouveaux intermédiaires. Citons également la start-up Testamento permettant à tout internaute de rédiger son testament directement sur la plate-forme en ligne, par opposition aux traditionnels notaires.

Le pour et le contre de l'ubérisation

L'ubérisation est globalement vue d'un mauvais oeil par les entreprises traditionnelles qui y voient une concurrence déloyale voire une forme de "salariat déguisé" (quid de la protection sociale des salariés?). Ce phénomène est par ailleurs accusé de générer de nombreuses destructions d'emplois (3,5 millions d'ici 2025 selon certaines estimations). En effet, de plus en plus de "robots" (plateformes en ligne) viendraient remplacer les emplois occupés par des humains dans une saga de secteurs aussi variés que le notariat, la banque, la gestion ou la comptabilité. Un autre inconvénient : les services étant vendus par des particuliers, ceux-ci ne se trouvent pas dans un schéma "traditionnel" de salariat, n'ont pas d'employeur au sens propre du terme comme décrit dans le Code du Travail. Le fournisseur de service n'est donc par conséquent pas soumis aux obligations telles que la sécurité sociale, les cotisations salariales ou la formation). En revanche, l'ubérisation constituera un progrès en faveur du consommateur qui se verra proposé des services quasi-instatanés, sur-mesure et à faible coût. Pour les employés, il permettra une certaine souplesse dans l'organisation du temps de travail, davantage d'autonomie et de possiblité de reconversion et des tâches variées et diversifiées.

Enjeux et défis

En venant bousculer le système traditionnel de l'économie, l'ubérisation constitue ainsi à la fois une menace et une opportunité. L'enjeu est donc de savoir comment tourner ce phénomène en avantage économique afin d'en tirer le meilleur. Le gouvernement devra donc mettre en place des dispositifs en adéquation avec ce changement pour permettre une transition économique sans heurts pour la croissance et l'emploi.

Pour en savoir plus, vous pourrez consulter ce petit documentaire sur Youtube :




 Philippe Peret

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire